lundi 23 mars 2009

CONFERENCE PARIS PATRIMOINE JEUDI 26 MARS

Plan de Turgot

« Le goût du monument : visiter Paris au XVIIIe siècle »

Résumé de la conférence

Durant les règnes de Henri IV, Louis XIII et Louis XIV les rois s’attachent à embellir Paris et à donner à la ville les attributs d’une véritable capitale. Le Pont-Neuf est construit pour la première fois sans maisons. Il est doté de refuges qui font balcon sur le fleuve et permettent d’admirer la perspective ouverte sur la ville. Comme dans la ville baroque italienne les édifices sont envisagés dans leur cadre urbain. Des avenues et des trouées dans la ville ménagent des perspectives au fond desquelles se détachent les façades des églises. Les nouvelles places (Place royale, Place des Victoires) signalent la grandeur du roi et la stabilité du pouvoir. Parallèlement l’aristocratie et les grands serviteurs de l’Etat construisent, dans le Marais en particulier, des hôtels magnifiques entre cour et jardin. Ces demeures privées se dotent de galeries destinées à conserver et à montrer des collections d’œuvres d’art aux visiteurs de qualité.

Quelle impression fait ce Paris monumental sur les étrangers et les provinciaux qui parcourent la ville ? Quelques uns de ces voyageurs ont laissé des écrits permettant de reconstituer la façon dont on visitait alors Paris. Des guides et des recueils spécialisés nous aident aussi à comprendre la façon dont ils percevaient la ville. Nous suivrons l’un d’entre eux, Louis Liger, qui, en 1715, fait paraître Le Voyageur fidèle, récit de son séjour à Paris. Nous l’accompagnerons dans ses pérégrinations de monument en monument. Nous verrons quels itinéraires il prend, ce qui lui paraît admirable et ce qui lui semble « gothique » ou désuet. Bref, ce qu’est pour lui « le goût du monument ».

Voir tous les détails dans le blog ci-contre



Aucun commentaire: