mercredi 20 février 2008

L3 Histoire culturelle " ...mass medias" Cours n° 3 (attention numérotation changée)


Cours - La Radio aux Etats-Unis: l’invention de « l’audience »
Apparition de la radio au début des années 1920- Structure l’opposition radio privée/radio publique; modèle européen/américain- Financement par la publicité et mesure d’audience -naissance de la « série »
A.
ORGANISATION-NETWORKS
Premières émissions
: 1908 Lee de Forest concert depuis la Tour Eiffel- 1918 reconversion des industries de guerre- 1922: 200 licences d’émission aux Etats-Unis (1922 : demande concession Telefunken Lorentz-1923 : licence d’émission à la BBC-1922 :Paris Tour Eiffel)
Premiers débats - La Navy est candidate pour une exploitation publique (réseaux – programmes)- Enjeu : construction et vente d’émetteurs et de récepteurs; liaisons (nécessité de construire des réseaux sur le territoire américain). Les programmes sont là pour vendre du matériel-. Premières initiatives : -compagnie de matériel électrique /Westinghouse : Station Pittsburgh 1921; 1922 New York et Chicago- Radio Corporation of America (RCA) : (radio group – enjeu : vendre des récepteurs)- ATT (telephone group - enjeu vendre des liaisons)- Initiatives locales : Industriels, grands magasins, journaux, églises ;1923 : 600 stations aux Etats-Unis ; 40% appartiennent à entreprises de matériel électrique; un million d’auditeurs
Débat sur la publicité,Printer’s Ink. « Le cercle familial n’est pas une place publique et la publicité n’a pas à y être invitée ». Introduction prudente via les émissions parrainées.
Les réseaux. Principe : affiliation. Techniquement : des stations locales reliées à une tête de réseau ( à New York). Contenu : les stations locales complètent leur temps d’antenne (programmes fabriqués localement) par des émissions fabriquées par la tête du réseau à New York. Les émissions du network sont financées pas la publicité (parrainage). Les stations locales «vendent » un certain nombre d’auditeurs au réseau … qui le revend aux annonceurs. La mesure du nombre d’auditeurs est essentielle
B. Mise en place du système
Les grands réseaux : NBC ( National Broadcasting System); financé par RCA (qui a racheté le réseau « rouge» d’ATT), General Electric et Westinghouse - David Sarnoff (originaire d’Europe centrale).célèbre pour avoir établi le contact radio avec le navire sauveteur du Titanic- Associé à une agence d’artiste de New York- Années 1940 : 220 stations; Ier réseau
CBS- Fondé en 1927- Racheté à son ingénieur-fondateur par Isaac Levy qui l’apporte à une famille de vendeurs de tabac (publicité): Bill Paley- Rachète brièvement les actions de Columbia (cinéma) en 1928 d’où son nom- A. Judson, imprésario connu va prendre en charge les programmes- Autres réseaux : Mutual : groupe de stations indépendantes – 1934- ABC American Broadcasting Company :, créé en 1943 par le magnat du sucre Edward J. Noble-
1945: encore 900 stations indépendantes -Des stations publiques (municipalité de New York, université)
Régulation: 1926 : Radio Act- 1934 : FCC- Répartit les fréquences- Refuse la censure a priori – peut enlever l’autorisation d’émettre si diffusion de fausses nouvelles et « pornographie »; égalité de traitement des candidats lors des élections – lobbying- Organisation du temps d’antenne CBS: 1927 : doit fournir 18 heures de programme par jour à 20 stations- Leur donne gratuitement des émissions de remplissage financées par la publicité mais elles doivent les diffuser au moment où il y a le plus d’audience- Les stations payent pour avoir les émissions prestigieuses- La Publicité- Née pour la presse : 1975 naissance de la première agence Ayer’s and Sons à Philadelphie – Premier contrat global : confectionne les messages, trouve les emplacements; contrat d’exclusivité- Élargissent leur activité vers 1900 au conseil auprès des fabricants : marketing- Mesure de l’audience- Presse : 1914 : les journaux organisent eux-mêmes un service de la vérification de la diffusion; 1931 Bureau d’audit de la circulation- Radio : Arthur A. NIELSEN- Appareil MIT : pour chaque poste heures d’écoute et fréquences utilisées. Pas remise en cause. En 1929 la FCC écrit : « La Commission … doit reconnaître que sans publicité la radio n’existerait pas…Si une loi contre la publicité était adoptée le public serait privé de millions de dollars de programmes qui sont élaborés simplement parce que ceux qui les financent pensent s’attirer une opinion favorable des auditeurs à l’égard du réseau ou de l’annonceur qui associe son nom et son activité au programme »- Systématisation dans les années 1930-40 : - mesure chaque semaine : 1 point = 800 000 personnes - Petits carnets verts :les « Nielsen » avec audience des émissions- Familles tests : tiennent un « carnet »- Campagne de mesure chaque année pour fixer le prix de la pub sur les grands réseaux. Approche qualitative- « Radio Research Group » Lazarsfeld- Columbia puis Chicago- Mesure satisfaction bouton vert et rouge- Test des émissions avant diffusion- Sociologie : « Ecole de Chicago »
II. PROGRAMMES
Quatre piliers : Star System- Serials- Jeux- Information
Star System : Rassembler l’audience : concurrence NBC CBS- Jack Benny samedi soir NBC- Annonceur American Tobacco Cy- « acheté » par CBS … attire Bing Crosby- Contenu : « variétés » : musique légère, fantaisistes, comiques, un « hôte »
* Serials/Soap operas- Serials : Imités du cinéma : Les périls de Pauline. Soap Opera : marques de lessives- l’après midi- public féminin- épisodes 15 mn- Emotions et vicissitudes de la vie ordinaires- Après midi- Ma Perkins ( « la Mère de l’Amérique »- The Goldberg (immigrés à New York)- The Romance of Helen Trent- 1936 The American Family Robinson financé par The National Association of Manufacturers- Adolescents- Personnages empruntés aux bandes dessinées :Dick Tracy, Little Orphan Annie- Modèles : Jack Armstrong, the All American Boy- The Lone Ranger (western)- Two on a Shoestring (années 1940 – jeunes filles travaillent à New York) « mobilisés »pendant la guerre- Formes de récit nouvelles : Central Station : tous les personnages se croisent à la gare- Contenus conventionnels : privilégient les valeurs de consensus jusqu’au stéréotype: Amos’n’Andy : personnages africains-américains propriétaires d’un taxi, joués par des blancs. Audience nationale- « Nouveaux » personnages urbains: journalistes, policiers, détectives. Vision assez sombre de la grande ville : « un mince rempart de détectives et de journalistes l séparent de l’anarchie … »
Jugements sur les Soap Operas - émergence de la notion d’audience et de celle de public. Le Soap ne s’adresse pas à une « foule » indifférenciée mais à des groupes (femmes, adolescents…) - écoutés dans tous les groupes de la société : effet unificateur; agenda commun - Unification par les produits consommés, le calendrier des matches …Réflexion sur la nouvelle culture populaire - critique : intrigues simplistes, personnages stéréotypés, valeurs conservatrices - soutien : permet aux auditrices de faire l’expérience de sentiments et d’émotions; les tire de leur solitude
Jeux : « La question à 64 dollars » Film « L’affaire van Doren ».- Le jeu comme mise en scène d’une société compétitive où émergent les talents. Critique des trucages-
La radio comme culture ? Musique classique/jazz; retransmissions Créations d’une écriture théâtrale: Ex. Orson Welles La guerre des mondes Le Lux Radio Theater de Cecil B De Mille transpose chaque semaine un film de prestige avec ses vedettes sur les ondes …Documentaires pendant la grande dépression-
Radio, Presse et politique- Conflit ave la presse dans les années 1920 pour la primeur de l’information- Création de journaux d’information parrainés par la publicité : ex CBS- Nouvelle communication politique : Roosevelt
Conclusion : le modèle du network : 1944 : 90% Américains = auditeurs. FCC : enquête crainte d’abus de position dominante, NBC doit cèder l’un de ses réseaux mais1950’s le développement de la télévision sera confié aux grands networks : NBC, CBS, ABC.

Aucun commentaire: