mercredi 9 janvier 2008

M1"Méthode" séminaire du 10 janvier avec le Ceisme


Jeudi 10 janvier 2008
Séminaire M1 « Télévision et identité au Québec »


Fiche n° 1 Un homme et son péché et Les Belles Histoires des pays d’en haut.
I. LIVRE. Un homme et son péché est un roman écrit en 1933 par Claude-Henri Grignon. Il inspira une émission radio, puis un téléroman... Le récit du livre se rapproche d'un mélodrame où la figure de la jeune fille sacrifiée est tragique : forcée d'épouser un vieil homme avare, elle meurt de faim et de mauvais traitements . L’avare est puni de son péché (l’avarice).
L’adaptation à la radio puis à la télévision marque un déplacement du récit vers une chronique de la vie villageoise dans les « pays d’en haut» . La série télévisée apparaît au moment où cette vie commence à disparaître. Le récit se transforme : effacement du tragique – la jeune femme ne meurt pas – au profit d’une vision critique des rapports économiques et sociaux.
II. RADIO Le 11 septembre 1939 débute sur les ondes de Radio-Canada le téléroman Un homme et son péché de l'écrivain Claude Henri Grignon. Tiré de l'œuvre du même nom, le feuilleton présente la vie quotidienne de colons qui se sont installés dans la région de Saint-Jérome, au nord de Montréal, à la fin des années 1880.
Résumé : « L'action tourne autour des personnages de Séraphin Poudrier, maire du village et incroyable avare, de son épouse, Donalda, douce et résignée, et d'Alexis Labranche, l'ancien amoureux de cette dernière. De nombreux autres personnages pittoresques viennent se greffer sur ce trio, notamment le notaire Lepotiron, le docteur Cyprien, farouche adversaire de Séraphin et Pit Caribou l'ivrogne du village. Sous la réalisation de Guy Mauffette, qui crée un riche univers sonore pour soutenir les interprètes, le radio roman s’attache un auditoire fidèle. La simplicité des personnages, le rappel des valeurs québécoises, tel l'attachement à la terre et la vie communautaire du village en font vite une pièce maîtresse »
III. SERIE TV
Adaptation télévisee du roman de Claude-Henri Grignon "Un homme et son péché », Les Belles Histoires des pays d'en haut demeurent au petit écran durant 14 saisons, de 1956 à 1970. 495 émissions furent produites. Aujourd’hui, il n’en reste plus que 74 épisodes, dont 14 en noir et blanc de 30 minutes et 60 en couleurs de 60 minutes.
Fiche technique : Camille Ducharme et Jean-Pierre Masson Belles histoires des pays d'en haut, Les (1956-1970)Genre :
Drame historique (58), Étude de moeurs (158)- Langue : Français- Pays d'origine : Canada- Format : 495 x 30 min / 60 min – Synopsis : » Un jour, dans le village de Ste-Adèle, un habitant, le père Laloge doit faire face à une obligation financière avec Séraphin Poudrier, l'avare, le prêteur, maire du village. Comme il ne pouvait pas respecter ses obligations, l'avare lui proposa de lui donner la main de sa fille Donalda, soupirante de Alexis et l'ennemi juré de Séraphin. Il accepta, et Donalda devint l'épouse soumise de Séraphin, Donalda sauva ainsi la terre paternelle.
Le reste de l'histoire tourne autour des résidents du village, l'aubergiste et rapporteur officiel de Séraphin le père Ovide et sa belle grosse lionne (Victorine) le père Chevron, le forgeron du village, son fils Floran amoureux de la fille du notaire Éphiginie, le notaire et sa future Angélique, Léon le fils de Baby, la riche héritière, Théodore Bouchonneau (dit des bouchons) et sa belle grosse Georgiana, marchand général, du gros docteur Cyprien, Basile Fourchu et son épouse (LA SCOLE) famille de 13 enfants vivants, du bon curé Labelle, de Bidou, le fils de F.X. Laloge et de Jambe de bois, le quêteux du village. L'histoire tourne autour de Séraphin, qui tient presque tout le monde à la gorge, car plusieurs lui doivent de l'argent. Il mène le village avec une main dure, contrôle presque tout, il est toujours en chicane avec Alexis, même si celui-ci est marié avec la belle Artémise, fille du père Zim. Mais, la jalousie le ronge toujours autant que l’avarice. »
Synopsis de certains épisodes -( émissions couleur)
"Voici enfin la liste Officielle des émissions dans l'ordre quelle ont été enregistrée, cette liste est une reproductions des documents original de Mr. Bruno Paradis réalisateur des Belles histoires des pays d'en haut. L'auteur Mr. Luc Bertrand m'a fait parvenir cette liste en me disant que ce sont des documents dont il s'est servi pour l'écriture de son livre " Claude Henri Grignon ".
La médaille du mérite- Diffusion 18 décembre 1967
À la suite d'un acte de courage, on désire honorer le Père Ovide, postillon de la Reine.
Le rapporteur officiel- Diffusion 16 octobre 1967
Le Père Ovide apprend qu'Alexis veut demander un permis de coupe de bois au ministère de la colonisation, sans l'autorisation de Séraphin.
Iphigénie et son destin- Diffusion 6 novembre 1967
Le père Chevron veut vendre sa forge, mais pas à son fils Florent, qui n’est pas content de cette situation. Sa fiancée, Iphigénie, trouve moyen pour que Florent devienne propriétaire.
La lettre anonyme- Diffusion 13 novembre 1967
Iphigénie, la fille du notaire, reçoit une lettre anonyme. Qui en est l'auteur ? […].

RECEPTION :
1. Résumé par un spectateur : « … Au magasin général, le Père Ovide y va de ses commérages sur tous et chacun. Sa femme Georgiana n'en revient toujours pas et compense en mangeant du chocolat. Rosa-Rose, la petite magasinière, rêvasse du grand amour en écoutant des chansons d'amour sur le gramophone de la boutique. Alexis a refait sa vie avec la belle Arthémise qui avec le temps est devenue la meilleure amie de Donalda. Séraphin quant à lui tient la belle Donalda sous son joug et passe de longues soirées à embrasser son or dans sa chambre secrète. Tous ces personnages nous ont marqués: Bidou, Le père Laloge, La belle Éphigénie, Le forgeron, Le notaire, Le curé et les femmes du villages: La postière, la lady et son fils. Cette télé-série qui a marqué l'histoire du Québec nous a fait connaître des comédiens formidables qui resteront dans notre mémoire longtemps. »
2. Autre résumé d’un spectateur : « L'histoire se passe lors de la colonisation du Nord (la région des Laurentides au Québec vers la fin du XIXe siècle (env. 1885-90), près deSainte-Adèle. Un homme sans scrupule, Séraphin Poudrier, domine la petite communauté en utilisant sa richesse. Maire du village, il épousera Donalda Laloge, après que le père de celle-ci, incapable de rembourser sa dette, la lui donne en mariage. Donalda, une femme douce et soumise qui était promise au bel Alexis Labranche, vivra plutôt sa vie en fonction des volontés de cet avare mesquin et méprisant, mais ne se laissera jamais abattre par sa situation. Nous visitons la région du nord de Montréal à travers les familles Fourchu, Laloge et Bouchonneau, sans oublier le curé Labelle et la riche héritière ».

REDIFFUSION. Une partie de la série fut rediffusée du 8 septembre 2002 au 31 mai 2003, le dimanche à 16h00. […]
RECEPTION. Message posté par Marcel Dionne sur Radio-Canada.http://emissionenfance.aceboard.fr/103898-330-5322-0-Belles-Histoires-pays-haut-Radio-Canada.htm :
« Bonjour Vendredi dernier, à ma surprise, j`ai découvert que ce grand téléroman était en rediffusion sur les ondes de Radio-Canada du Lundi au Vendredi 15h00 à 16h00. Je suis bien content de voir un de nos téléromans qui m'intéresse beaucoup. Je suis encore plus surpris que Radio-Canada diffuse ce téléroman et non Artv qu'on reconnaît très bien avec leur diffusion qui fait plaisir a beaucoup de monde. Mais je me demande est-ce-que cela fait longtemps que ce téléroman est en ondes? J`ai peur d'avoir manqué plusieurs épisodes et est-ce-qu'il y a un temps limité a la diffusion ou bien on pourra voir ce téléroman tout au cours de la saison c'est à dire 2005-2006 ? Alors avis aux intéressés du Lundi au Vendredi »
---------------------

Aucun commentaire: